Aller au contenu. | Aller à la navigation

Organisation pour le Développement
avec des Nouvelles Solidarités
Accueil Dans le monde ODNs Canada Projet 1 - Nouvelle Vie Sans Parasites : Santé et prévention pour les enfants de Nueva Vida, Nicaragua.

Projet 1 - Nouvelle Vie Sans Parasites : Santé et prévention pour les enfants de Nueva Vida, Nicaragua.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, dans un rapport publié en avril 2013, la diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant de moins de cinq ans et elle est à l’origine de 760,000 décès d’enfants par an....Valeur du Project : 19,888.00 US$ --- Date: 1 Nov 2014 -15 Oct 2015 ---

Justification

La présence de parasites intestinaux durant l’enfance provoque des diarrhées sévères qui produisent une baisse des résultats scolaires, différentes affections sanitaires et des pertes économiques dans le monde entier, principalement dans les pays en voie de développement.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, dans un rapport publié en avril 2013, la diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant de moins de cinq ans et elle est à l’origine de 760,000 décès d’enfants par an.

Notre projet visant le traitement de parasites, la construction des installations sanitaires, et l’éducation sur l’hygiène à Nueva Vida, aura un effet multiplicateur de ses résultats et un impact positif et tangible sur la santé des enfants et de la population en général.

 

Description des activités

Ce programme se propose de travailler sur deux axes basiques: santé et éducation, avec pour but d’améliorer l’accès de la population aux besoins de base.

1. Détection des parasites chez les enfants de maternelle et du primaire :

Des analyses cliniques de laboratoire et des prélèvements de selles seront effectués à chaque élève du Centre deux fois par an, afin de détecter la présence éventuelle de protozoaires (amibes, giardia) et d’helminthes (vers intestinaux):

 

- 398 examens de celles effectuées
- 245 cas des enfants avec des protozoaires pathogènes (61,5 %)
- 122 cas des enfants avec des protozoaires non pathogène (30,6%)
- 7 cas des enfants qui n’ont pas soumis des échantillons des celles (1,7%)
- 24 cas des enfants avec les helminthes (6%)

 

2. Traitement des parasites : La totalité des élèves du Centre (250) recevra un traitement médical pour les parasitoses par protozoaires, ce traitement se ferai deux fois par année (deux traitements par année par enfant). Au même temps, un traitement chaque 6 mois est prévu pour les enfants portant des helminthes (environ 50% des prélèvements analysés).

- 40 enfants traités avec secnidazole
- 63 enfants traités  métronidazole
- 30 enfants traités avec tinidazole

3. Traitements complémentaires : Pour pallier de possibles effets des parasitoses, comme des anémies ou des dermatomycoses.

- Anémie: dans la première période du projet, la livraison de supplément de vitamine a été faite; dans la deuxième période une autre livraison a été faite pour les mêmes enfants d’avant, qui est, 122 enfants. Les enfants  entre 4 et 8 ans ont été choisis parce que, selon l'OMS, ce groupe d'âge est plus enclin à l'anémie.
- Mycoses cutanées : Depuis le premier examen il y a seulement 5 cas détectés parmi les 222 élèves testés.  Il a été jugé approprié d'ajuster la seconde période du traitement aux chiffres décrits dans le projet, soit 10 % de la population scolaire.
- 22 enfants examinés
- 1 cas de mycose cutanée détecté
- Traitement de clotrimazole donnée a une la jeune fille qui s’est avéré positive.

 

4. Éducation/Prévention : 8 ateliers de formation portant sur l’amélioration des habitudes d’hygiène des enfants destinataires, dispensée par un personnel qualifié, avec du matériel éducatif qui peut être apporté à la maison de chaque famille.

- 10 ateliers d’éducation en prévention
- 233 étudiants reçoivent une formation en matière de santé
- 250 personnes (enseignants et parents) reçoivent une formation de santé
- 241 trousse de toilette distribués aux parents des élevés
- 9 distributeurs de gel d'alcool installés

 

5. Construction des Latrines : installation de 20 latrines sanitaires. Afin de promouvoir l’implication des familles, ces dernières devront participer aux travaux d’excavation et de construction, et devront être en charge du maintien.

- Construction de puits suivant les exigences du ministère de la Santé du Nicaragua
- 23 latrines construites par les membres de la communauté
- Participation directe des familles bénéficiaires dans la construction de latrines
- Formation sur le bon usage des latrines à travers un atelier
- Suivi technique de l'utilisation des latrines pour assurer et renforcer la bonne utilisation de l’œuvre.
- Distribution des outils (brosse, papier) pour l'utilisation et l'entretien des latrines
- Participation du gouvernement local
- Respect de la dignité humaine dans ses fonctions les plus élémentaires et privés.

 

Les impacts attendus

- Impact direct sur la santé des enfants : Le traitement contre les parasites dans les centres scolaires est une des méthodes la plus efficace et la plus économique pour augmenter la présence et l’implication en classe. La réduction de l’absentéisme scolaire en raison de ce traitement est évaluée à 25%.

- Impact direct sur la communauté : Notre projet vise aussi l’éducation des mères de famille, pour s’assurer que les femmes, centres du foyer, deviennent des éléments multiplicateurs qui réalisent un effet positif à long terme. On travaille aussi avec la communauté dans la construction des latrines, on éduque les hommes et les jeunes dans le métier de la construction et l’entretien des latrines.

- Impact direct sur l’environnement : Une des plus grosses problématiques de Nueva Vida est le manque des toilettes dans les maisons et des conditions sanitaires très précaires de cette communauté. L’installation des latrines ainsi que l’éducation sur l’hygiène vont avoir un effet positif sur l’environnement du quartier autant à court qu’à long terme.