Aller au contenu. | Aller à la navigation

Organisation pour le Développement
avec des Nouvelles Solidarités
Inscrivez-vous à la newsletter
Actualités | Toute l'actualité | Abonnez-vous au flux rss

Projets

Le centre Teresita à Pereira en Colombie En Colombie, dans le quartier de Villa Santana à Pereira, (région de Eje Caferero au centre du pays) pour permettre à des enfants de ne pas être livrés à la rue et de recevoir ce dont ils ont besoin pour « grandir » :

LE CENTRE TERESITA  RAMIREZ

(ainsi nommé en mémoire de Teresita Ramirez, religieuse de la Compagnie de Marie Notre Dame « qui a aimé les pauvres jusqu’à donner sa vie pour eux dans le martyre » en 1989)

                      
 

Le Centre accueille chaque jour, de 14h30 à 17h, des enfants de 5 à 12 ans qui habitent dans un quartier pauvre et marqué par la violence. Leurs familles vivent dans une grande précarité et si les parents ont trouvé une petite activité professionnelle, ils ne peuvent pas s’occuper de leurs enfants quand ils ne sont pas à l’école.

 

Les activités du Centre se déroulent en 2 temps :

  • un moment de lecture libre, de jeux, de repos, suivi d’un goûter, très important pour ces enfants insuffisamment nourris et dont c’est parfois l’unique repas de la journée,
  • un second moment réservé à des activités pédagogiques  adaptées aux différents âges.

           
L’objectif poursuivi à travers ces activités est de : « grandir et apprendre dans la ludothèque. »

Différents ateliers sont proposés pour cela, permettant des apprentissages précis et une évaluation des progrès réalisés par les enfants :

 

Des ateliers de connaissance de soi et de leadership : les interventions d’une psychologue, souvent avec la présence des parents, permettent aux enfants de dialoguer et de résoudre des conflits. Ils acquièrent une plus grande capacité de concentration. Ils assimilent des valeurs et des attitudes positives qui leur permettent d’intégrer à leur développement  la dimension sexuelle et affective, le respect d’eux-mêmes et des autres. Ils progressent dans la socialisation par le travail en groupes et améliorent l’expression de leurs sentiments et de leurs émotions.

 

Des ateliers de construction collective, à travers des équipes qu’ils choisissent eux-mêmes. Par le théâtre, les déguisements, les jeux de domino, les loteries, ils apprennent à valoriser la différence, à ne pas faire de discrimination entre les personnes, à améliorer tolérance et respect mutuel. Ils développent leur créativité, progressent dans la communication orale et écrite. Ils s’exercent à l’écoute, apprennent à partager, à s’organiser pour être plus efficaces, à améliorer les relations et à prendre soin du matériel.

Ils s’exercent aussi à analyser les événements qui arrivent tous les jours dans la famille, le quartier, au collège, dans la ville, dans le pays et aussi au Centre Teresita Ramirez. Ils apprennent à identifier les risques et les dangers auxquels ils sont exposés.

Apprentissage de la créativité à  travers les travaux manuels, l’atelier de couture, de céramique, les cours de dessin, de musique et de danse. Tout cela leur permet de développer leur pensée abstraite, leur imagination, leur capacité de concentration, leur motricité, leurs potentialités artistiques…Faire travailler les mains et les doigts les prépare au processus de l’écriture. A toutes ces propositions, les enfants répondent avec joie et enthousiasme.

Apprentissage à travers le jeu. L’activité principale d’un enfant est le jeu. Aussi le Centre propose-t-il un espace sécurisé au jardin d’enfants avec la possibilité d’utiliser toutes sortes de jeux (balançoires, football, maisons de poupées, etc)  qui fortifient l’exercice physique et stimulent l’imagination et la fantaisie. Le développement de la motricité favorisant le développement intellectuel, on réalise des exercices de déplacement, d’équilibre, de force et de rapidité.

Il y a aussi des activités d’exploration pour connaître et expérimenter l’environnement. L’interaction que permet le jeu aide aussi à découvrir la valeur de l’amitié et du respect.

Sans oublier une formation catéchétique et une préparation aux sacrements le samedi, pour ceux qui le souhaitent.

Il y a aussi  pour les adultes, des cours du SENA (service national d’apprentissage) : internet et courrier électronique, travaux des champs, modes de culture, plans de commerce…

Il y a enfin un goûter délicieux et nutritif qui a pour but d’améliorer l’alimentation des enfants et compléter le peu qu’ils reçoivent chez eux. Ils s’habituent à consommer des aliments plus nourrissants que ceux dont ils disposaient auparavant, faute de ressources.

La plupart de ces activités sont animées par des religieuses, des bénévoles et des élèves du groupe « Nuevo Amanecer » d’un Collège de la Compagnie de Marie Notre-Dame.

Quelques témoignages :

De parents :

« Sans le Centre Teresita, il n’y aurait aucune possibilité que les enfants occupent bien leurs temps libres.  Ils seraient dans la rue, affrontés à beaucoup de dangers. Risque de viols pour nos filles. »
«  Ils ne recevraient pas de formation aux valeurs. »
«  Le Centre apporte tranquillité, confiance, une bonne éducation et des activités saines. Il apprend aux enfants à vivre ensemble. »
« Nous constatons une transformation chez eux : ils deviennent plus obéissants, plus responsables dans leurs études et à la maison. »

De Maria Fernanda (9 ans) « Je vais au Centre l’après-midi. Mon papa travaille en vendant des jeans et ma maman est femme de ménage. Le Centre m’a offert la ludothèque, cela m’a apporté une grande aide  et la connaissance. On nous prête aussi des livres. Pour quelques enfants, il y a aussi le goûter qui peut être pour eux l’unique repas de la journée… »

De Sara Yine (10 ans) : « Je suis là depuis 4 ans. « Le Teresita » m’a beaucoup appris à être respectueuse, aimable, honnête. Il m’aide à pratiquer la lecture, l’écriture. Les religieuses sont bien avec moi, elles me donnent un goûter très riche, très nutritif. J’ai appris à danser, à jouer de la guitare. Quelquefois, le goûter est l’unique repas que je mange dans la journée…Je suis ici avec des amies et beaucoup de monde que je connais. Sans « le Teresita », je serais une enfant de la rue et cela ne me plairait pas »

Pour aider ce projet : Budget total : 90 000 000 pesos colombiens, soit 34 700 €.
La participation locale est faible : environ 3 500 €
Le Centre a besoin d’une aide de : 31 200 €  pour les frais de fonctionnement, de matériel, les goûters et le salaire de la psychologue.


Et si possible, avec d’autres ODNs, les jeunes de l’Ecole technique de Redes au Nicaragua (voir page 1 du site)