Aller au contenu. | Aller à la navigation

Organisation pour le Développement
avec des Nouvelles Solidarités
Accueil Actions & Projets Projets Apiculture et elevage au nord de l'argentine

Apiculture et elevage au nord de l'argentine

Des familles des petits producteurs et d'indigènes à San Martin, à Fortin Lugones, ... se sont regroupées dans une association pour obtenir une sécurité alimentaire de base. L’élevage et l’apiculture sont au cœur de leur projet.

L’Argentine est un pays qui se développe économiquement en privilégiant des monocultures destinées à l’exportation, par exemple la culture du soja transgénique et du coton sur de grandes étendues avec des moyens importants et discutables comme l’utilisation des pesticides à grande échelle. De plus, ces cultures appauvrissent gravement la terre…

Au Nord du pays, dans la Province de Formosa, près de la frontière avec le Paraguay, à San Martin, à Posta Cambio Salazar et à Fortin Lugones vivent des familles de petits agriculteurs et d’aborigènes, les Pilagas.

Le climat est rude avec de fortes périodes de sécheresse. La question de l’eau avec la création de réserves est essentielle. 50% seulement de la population a accès à l’eau potable dans sa maison. En 2013, 17 réserves ont été creusées.

Depuis plusieurs années, les familles (496) se sont regroupées dans une association, EDUPOSAN, avec des leaders compétents et très engagés malgré des conditions difficiles. 

L’association a retenu actuellement 2 stratégies :

1. diversifier les ressources des petites exploitations en réaction à la monoculture. L’apiculture et l’élevage se développent en remarquant que ces 2 activités conviennent à la tradition indienne des Pilagas.

2. Poursuivre le travail pour une plus grande participation des femmes au développement de la région avec une place reconnue.

 

L’apiculture.

En 2014, 100 nouvelles ruches seront construites avec 10 nouveaux apiculteurs.
La production du miel est certifiée et reconnue par le commerce équitable. La coopérative l’exporte en Allemagne. Et EDUPOSAN recherche de nouveaux débouchés. Coût : 13 050,40 €

L’élevage et le fourrage

Des ateliers sont organisés pour améliorer la qualité du fourrage et pour connaître les besoins nutritionnels des animaux selon leur âge et les saisons. Coût : 32 481,15 € comprenant l’entretien des réserves d’eau et une nouvelle pale hydraulique.

L’attention à la discrimination positive des femmes.

Nous avons vu le bel exemple de la ferme de Dona Leña qui améliore la production du fourrage et sa conservation pour que les vaches donnent du lait tout au long de l’année…. Coût : 775 €

Pour aider ce projet, nous devons soutenir les salaires de l’ingénieur agronome, du responsable de la production de miel et d’une femme chargée de coordonner les activités permettant aux femmes de trouver leur place dans la famille et dans la vie locale. Coût : 37 500 €

Cette terre est celle de notre Pape François qui nous dit : À l’exemple du Christ, notre Maître, nous les chrétiens, nous sommes appelés à regarder la misère de nos frères, à la toucher, à la prendre sur nous et à œuvrer concrètement pour la soulager…

 

Plus de détails