Aller au contenu. | Aller à la navigation

Organisation pour le Développement
avec des Nouvelles Solidarités
Accueil Actions & Projets Projets Dans le quartier très pauvre San Miguel, "Peindre Ensemble".

Dans le quartier très pauvre San Miguel, "Peindre Ensemble".

A Asunción au Paraguay, pour améliorer le vivre ensemble, prendre confiance en soi et dans l'autre ... des ateliers de peinture et d’expression corporelle réunissent chaque semaine enfants et adolescents du quartier.

Dans le quartier très pauvre de San Miguel proche du fleuve Paraguay, la population est touchée par un chômage très fort et tous les habitants sont installés illégalement. A cet endroit, il n’y a ni école, ni centre de santé, ni collecte d’ordures, ni organisation municipale….

 

La communauté de la Compagnie de Marie, à Asunción, capitale du Paraguay, est présente dans le quartier de San Miguel.

La population est pauvre, très touchée par le chômage. Les hommes sont aides-maçons, et les femmes, souvent, employées domestiques. L’entreprise frigorifique du secteur apporte quelques emplois.

Presque tous les habitants sont installés dans ce quartier illégalement. Ils ont créé ensemble des jardins communautaires, qui ont été détruits par les fréquentes crues du fleuve. L’expérience, cependant, a laissé de bonnes relations entre les familles et creusé une certaine conscience de la nécessité de la formation humaine, civique, sociale et aussi de l’éducation intégrale.

En 2014, une inondation terrible s’est produite : le fleuve a débordé de plus de 9m de son cours normal. 5% seulement des habitants ont pu rester dans leurs maisons malgré l’humidité et l’environnement ravagé.

La mobilisation de tous a été très forte pour trouver un endroit sec où dormir et pour aider les enfants à poursuivre leurs tâches scolaires.

Mais la conscience d’un abandon réel par les autorités de l’Etat paraguayen grandit ! 

L’exclusion sociale, professionnelle et citoyenne vécue par ces familles est profonde.

Cette marginalité pousse à chercher des alternatives criminelles, favorise les addictions à la drogue et accroît la violence et la déshumanisation des relations. Les habitants sont de plus en plus passifs, apathiques …

                                               

 

Pour éveiller une conscience de citoyen et améliorer le vivre ensemble, un atelier de peinture - une heure et demie par semaine - est ouvert pour 120 enfants, entre 3 et 10 ans (40 garçons et 80 filles). Les jeunes ont aussi un atelier de 2 heures par semaine. Ils sont 25 inscrits.


La dernière innovation consiste en une proposition d’atelier d’expression corporelle.

 

 

Le coût est de   17 560 €

  soit 2€ par heure et par enfant,

 

... pour mieux apprendre et mieux vivre, en prenant confiance dans ses capacités. Ils font des découvertes qui leur donnent envie de d’apprendre.

 

 

 

Plus de détails

Nouvelle 1 du projet

Nouvelle 2 du projet