Aller au contenu. | Aller à la navigation

Organisation pour le Développement
avec des Nouvelles Solidarités
Accueil Actions & Projets Nouvelles des projets A LA RENCONTRE DES VICTIMES DU TYPHON YOLANDA - Une expérience Pascale de mort et de vie
Inscrivez-vous à la newsletter
Navigation
Actualités | Toute l'actualité | Abonnez-vous au flux rss

A LA RENCONTRE DES VICTIMES DU TYPHON YOLANDA - Une expérience Pascale de mort et de vie

Au nom des personnes victimes du typhon Yolanda, nous - Trang, odn et Lucero Marquez, odn - voulons remercier pour les dons reçus de la Compagnie de Marie et de tant de personnes qui lui sont liées.

En avril dernier, nous avons visité Palo et Tacloban, les villes qui ont été très touchées par le typhon Yolanda.

Nous avons fait un long voyage pour arriver jusque-là, une nuit et un jour par différents moyens de locomotion : bateau, bus, Jeep et bicyclette.

Tout d’abord, nous avons constaté combien la nature avait été réellement détruite.     

Au niveau mondial, les Philippines sont les producteurs n°1 de "copra", la noix de coco sèche dont on extrait l'huile de cuisine, le shampooing et d'autres produits. Les champs  de  cocotiers  furent rasés. Il se passa la même chose avec les plants de bananier et avec les autres cultures.

Cependant, il est surprenant de voir resurgir la vie, sur les troncs des cocotiers repoussaient déjà des petites feuilles.

Six mois ont passé depuis le typhon et les cultures, toutes, peu à peu, battent au rythme de la vie. Les vastes champs de riz sont déjà verts, dans peu de temps on pourra le récolter.

Nous avons aussi pu voir comment les pauvres sont en train de reconstruire leurs petites maisons, avec un peu de bois et des tôles de zinc.

 Nous avons été tristes d'arriver à Tacloban City et de percevoir tant de douleur et de  désespoir. Pratiquement tout avait été détruit : les écoles, les églises, les marchés, les  institutions gouvernementales, les infrastructures... Le long de la route, nous avons pu  voir les maisons et les immeubles aux murs écroulés, sans toit … Certains en cours de        reconstruction et la plupart abandonnés. Les câbles électriques à terre laissaient  toute la    population sans lumière.


 A Palo, l’archevêque Monseigneur Du, par le biais de l'Administration de la Cathédrale  Métropolitaine et de la Congrégation Religieuse des Pères Calabrais est chargé d'un projet  pour la reconstruction des maisons des personnes les plus défavorisées. Les dons reçus  de la Compagnie et de ses amis ont été destinés à ce projet.

 Avec d'autres dons, plus de  40 maisons seront reconstruites.

Bien que la tristesse et la douleur soient palpables, il y a aussi beaucoup de signes de solidarité qui rendent visibles la présence de Jésus Ressuscité visible. La vie est plus forte que la mort et ces gens luttent, une fois de plus, pour reconstruire leur vie et pour faire face aux nécessités quotidiennes.


Communauté des Philippines, 22 avril 2014